InfoSPTSSS novembre 2020

1. Mot de la présidente :  Le SPTSSS s’indigne que nos membres ne reçoivent pas les montants forfaitaires associés à lArrêté ministériel 2020-035

Dans les centres hospitaliers désignés par le ministère, nos membres font partie de l’offre de services qui est dispensée aux usagers. Ils courent les mêmes risques que les autres employés et l’importance de leur travail n’est pas remise en question. Toutefois le ministère a littéralement créé une injustice envers notre catégorie en excluant les professionnel-le-s et les technicien-ne-s des titres d’emplois ayant droit aux montants forfaitaires retrouvés à l’arrêté 2020-035. Le SPTSSS est complètement indigné, outré par cette situation. Sachez d’abord que les arrêtés ministériels sont décrétés et que les avis juridiques sont clairs, il n’est pas possible de les contester devant les tribunaux, et ce, même si l’injustice est évidente. Alors, que pouvons-nous faire? D’abord, le SPTSSS effectue des représentations constantes et insistantes auprès du PDG afin qu’il escalade au ministère les incohérences et les injustices vécues par nos membres au CIUSSS-CN. De plus, la FP-CSN poursuit ses représentations auprès du comité patronal de négociation. Nous ne baissons pas les bras et analysons la meilleure voie à prendre pour vous permettre d’exprimer votre colère face à cette discrimination qui vous affecte! Notons que la situation a déjà été rapportée dans les grands médias nationaux, mais nous croyons qu’il demeure des angles qui attireraient l’attention du public. Écrivez à si vous avez un témoignage que nous pourrions rapporter à des journalistes. 

2. L’indifférence du gouvernement aux tables de négociation est reçue comme du mépris

En ce moment, le Québec est frappé de plein fouet par la seconde vague de COVID-19 et les éclosions se multiplient entre nos murs. Nos consoeurs et confrères prodiguant des soins infirmiers et les soins de base aux bénéficiaires sont lourdement frappés et sollicités. Les professionnels et techniciens ne sont pas en reste, nous sommes délestés par centaines pour leur venir en soutien ou simplement pour compléter des équipes décimées. Les problèmes de surcharge sont plus criants que jamais. Pendant ce temps, que fait le gouvernement aux tables de négociation? Il ne pose aucun geste significatif. Précisons toutefois qu’il a enfin retiré plusieurs demandes mal articulées lorsqu’il a constaté la mobilisation des membres en lien avec le port du t-shirt. C’est loin d’être suffisant. Comme l’indiquait récemment une chronique de Mme Breton dans Le Soleil “C’est bien beau de qualifier les employés [du réseau] d’anges gardiens et de travailleurs essentiels, ainsi que de les remercier pour leur précieux travail et leur dévouement. Mais, vient un moment où les marques d’appréciation doivent se traduire en actions concrètes, en réorganisation du travail et en contrats de travail qui ne rendent pas malades et qui ne donnent plus envie de partir au privé ou hâtivement à la retraite.” M. Legault, votre indifférence est de l’ordre du mépris, lequel crée chez nos membres de la colère et cette dernière est totalement compréhensible.

3. Les membres du SPTSSS mobilisés s’affichent les jeudis avec le t-shirt de négociation nationale

L’indignation vécue par nos membres et décrite dans plusieurs textes de cet InfoSPTSSS, loin de mener à la résignation, semble bien vous mener à l’action. En effet, depuis le 15 octobre, nous constatons que vous êtes nombreux à porter fièrement les jeudis le t-shirt de la négociation nationale. Par cette action, vous avez montré à l’employeur qu’il est important pour vous de répondre aux demandes des tables sectorielle et centrale de la négociation nationale. En plus d’être visibles dans nos milieux de travail, nous multiplions l’impact de ce geste en affichant sur les réseaux sociaux avec le #négo2020 les photos que vous nous partagez sur N’oubliez pas d’indiquer le nom de toutes les personnes sur ces photos pour que nous puissions les inscrire au  tirage de trois cartes-cadeaux de 100 $ du Grand Marché de Québec. La date limite pour participer au concours est le 6 novembre. Bonne chance! 

4. Assemblée générale annuelle consécutive les 25 et 26 novembre 2020

Cette année, en raison de la pandémie, nous sommes tenus de procéder à notre assemblée générale annuelle en visioconférence, et ce, sur la plateforme Teams. Cette assemblée est la base de notre action démocratique, car elle permet d’adopter notre budget de fonctionnement, de faire rapport de nos activités et de lancer la période d’élections. Prenez note que la durée est de 60 minutes et que l’exécutif demeurera disponible après la rencontre pour recevoir les questions complémentaires ou si vous souhaitez nous rapporter des éléments vécus dans votre secteur. Surveillez vos courriels, une invitation vous sera faite au moins deux semaines avant l’assemblée. La préinscription est obligatoire. L’assemblée sera consécutive (en plusieurs temps), voici les dates : 

25 novembre : 

  • 9 h 30 à 10 h 30
  • 19 h 30 à 20 h 30

26 novembre :

  • 12 h à 13 h
  • 17 h 30 à 18 h 30.

5. Le délestage vécu par les membres du CRDI

Cet automne, le CRDI se retrouve à nouveau avec des manques d’effectifs dans les milieux d’hébergement (RAC et RIS) pour la clientèle ayant des besoins importants, dont des troubles graves de comportement. Notons tout de suite que ce manque d’effectifs n’est pas associé à des éclosions de COVID dans ces milieux. Afin de combler les besoins, la Direction en DI-TSA-DP a pris ce printemps et à nouveau cet automne la décision de fermer les plateaux de travail du service socioprofessionnel pour la clientèle plus autonome, avec toutes les conséquences que cela peut avoir pour eux et pour nos membres. Il faut dire que les éducateurs délestés ont souvent plus d’expérience et s’étaient prévalus de celle-ci pour obtenir des postes avec des horaires de travail permettant d’obtenir un équilibre dans leur vie familiale et personnelle. D’autres n’ont plus les capacités physiques pour intervenir avec la clientèle complexe. Et ils se demandent pourquoi la direction ferme certains services et d’autres pas, pourquoi des éducateurs ayant moins d’expérience ne sont pas sollicités. Le SPTSSS poursuit ses représentations pour dénoncer que les mêmes services ferment à nouveau et demande à ce qu’une nouvelle stratégie de déploiement soit identifiée par la direction, à plus forte raison si nous étions touchés par une troisième vague de cas COVID. 

6. Le SPTSSS et la FP-CSN s’attaquent aux incohérences dans le droit au télétravail 

Vous avez été très nombreux(ses) à nous contacter pour parler de l’importance de pouvoir faire du télétravail et pour dénoncer les incohérences dans la gestion faite par l’employeur. Votre syndicat a travaillé quotidiennement  sur cette question, en rapportant les cas où la pratique du télétravail était possible et en dénonçant les incohérences lorsque la pratique était refusée. Avant même le début de la pandémie, lors de la négociation locale, le SPTSSS avait obtenu une lettre d’entente indiquant que nous devions convenir de paramètres généraux donnant droit au télétravail, des balises et lignes directrices et d’un mécanisme de décision pour trancher les situations problématiques. Ce travail méthodique a été chamboulé par la COVID. Les choses ont évolué rapidement, les jetons ont été multipliés, la bande passante a été augmentée significativement et les gestionnaires plus frileux ont été soit “forcés” de bouger ou ont choisi de l’interdire à tous. La problématique présentement est que lors des points de presse du gouvernement, le télétravail y est fortement recommandé et au CIUSSS-CN le dossier est traité par direction et chacun arrive avec des procédures différentes, et ce, sans avoir de fil conducteur ou de base commune. Nous travaillons actuellement à répertorier les différentes ententes, procédures et/ou consignes concernant le télétravail, les raisons de refus et la gestion des jetons. Nous voulons revenir à l’objectif d’une procédure unique, visant une plus grande équité et que celle-ci soit adaptée à la nature du service octroyé à la population selon les secteurs d’activités. Ces objectifs sont les mêmes qui sont poursuivis dans le cadre de la négociation nationale. Votre syndicat et votre fédération sont avec vous pour littéralement normaliser le droit au télétravail. Ensemble, nous y arriverons!

Le CIUSSS-CN annule l’affichage de janvier 
L’employeur a annoncé sur la zone CIUSSS qu’il allait reporter l’affichage prévu en janvier 2021 pour les quatre catégories d’emploi. C’est l’importance de l’affichage d’octobre (3700 postes dans l’ensemble du CIUSSS) qui explique que l’employeur n’est pas en mesure de procéder à temps. Nous avons rencontré la Direction des ressources humaines, volet dotation, afin de négocier un affichage intercalaire comme prévu à l’article 7.08,  qui pourrait avoir lieu en février 2021 pour les postes dotés par ancienneté seulement (notons que ce type de poste est de loin le plus fréquent et que les autres, ceux octroyés par processus de qualification, ne représentaient en octobre 2020 que 36 postes sur les 816 affichés). Notre objectif premier à travers ces affichages est de s’assurer que les centaines de personnes sélectionnées en mode de dotation accéléré soient en mesure de faire l’essai de leur poste. L’employeur nous a aussi informés qu’environ 40 % des personnes se désistent lors de chaque affichage ce qui entraîne des délais supplémentaires dans la gestion des nominations. Nous travaillons activement avec la dotation afin de trouver les solutions qui pourront satisfaire les parties en situation de pandémie.

Avantages aux membres, connaissez-vous Fondaction? 

Le SPTSSS vient de placer dans la section “services aux membres/avantages aux membres” du site www.sptsss.com un encart de Fondaction, et ce, parce qu’il s’agit d’un véhicule de placement socialement responsable, générant des revenus intéressants même en période de crise et qui vous permet de profiter d’un généreux crédit d’impôt de 35 % exclusif s’ajoutant à l’habituelle déduction REER. Créé à l'initiative de la CSN en 1996, Fondaction aide les Québécoises et les Québécois à préparer leur retraite en offrant un REER accessible. L'épargne recueillie est investie dans les PME d'ici. Fondaction permet donc de créer et de maintenir des emplois de qualité tout en contribuant à une économie plus performante, plus équitable et plus verte. Fait intéressant, Fondaction a complètement sorti ses placements boursiers des énergies fossiles entre 2015 et 2018, une décision judicieuse sur le plan financier et pour l’avenir de nos enfants!

Pin It

SPTSSS - Syndicat des professionnelles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE-NATIONALE

Syndicat des professionnèles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE NATIONALE

Courriel :
Téléphone (bureau régional) :
418-523-0540