InfoSPTSSS septembre 2020

1. Négo nationale : série de rencontres estivales avec les membres
Le SPTSSS a profité de l’été pour effectuer plus d’une quinzaine de rencontres avec ses membres sur l’ensemble du territoire. Que ce soit en vous offrant des desserts glacés au coeur de l’été, des dîners hot dogs ou avec un simple kiosque d’information, toutes les formules étaient bonnes pour discuter de la négociation et vous avez été nombreux à y répondre. Nous vous remercions de vos nombreuses questions et de l’attention portée à la négociation. Prenez note que si vous n’avez pas reçu votre masque CSN ou votre copie des dispositions locales de la convention collective, d’autres activités suivront. Vous pouvez également contacter votre responsable de secteur.

2. Négo nationale : contre-proposition de la CSN
Le gouvernement a mentionné à répétition ce printemps, en pleine pandémie, qu’il souhaitait régler rapidement la négociation avec les syndicats. Or, aucune amélioration de son offre initiale n’a suivi, ce qui laisse penser qu’il s’agissait d’une façade visant à bien paraître. Pendant ce temps, la CSN a proposé une première révision de ses demandes le 7 mai et une contre-proposition le 28 août 2020. Notre contre-proposition est à l’an 1 de 2 $ l’heure, à l’an 2 et l’an 3, le plus avantageux entre 0,75 $ l’heure ou 2,2 %. Outre le monétaire, la pandémie a révélé au grand jour l’importance des travailleurs de la santé du secteur public et les difficultés inhérentes à leurs conditions de travail. Le ministère de la Santé et des Services sociaux doit de toute urgence investir, et même s’investir, pour rehausser nos conditions de travail. Il faut en effet diminuer la surcharge, valoriser le travail de nos membres, améliorer les budgets de formation, maintenir les primes, etc. M. Legault, arrêtez l’improvisation et joignez-vous à notre démarche sérieuse de négociation.

3. Automne chaud à prévoir : mobilisation pour la négociation!
Votre syndicat a collaboré avec la CSN et votre fédération (FP-CSN) pour développer un plan de mobilisation pour les quatre prochains mois. Nous allons notamment distribuer du matériel pour s’afficher, nous vous inviterons à participer à des manifestations, vous pourrez visionner des vidéos sur Facebook et les membres en télétravail ne seront pas en reste. Surveillez vos courriels pour connaître les détails de ces événements. Notez également que le gouvernement menace de mettre fin le 30 septembre aux primes ainsi qu’au budget de 0,5 % pour les formations que nous sommes libres de choisir (développement de la pratique professionnelle). Nous mettrons à votre disposition des moyens de pression pour manifester votre mécontentement advenant ce recul fâcheux de nos conditions de travail. Une négociation gagnante repose sur la mobilisation. Nous n’aurions jamais eu d’aussi bonnes dispositions locales sans votre participation : affichage des certifiés et les 600 lettres envoyées à la direction. Nous pouvons à nouveau obtenir une convention gagnante en nous donnant rendez-vous cet automne!

4. COVID-19 : est-ce que mon enfant devra demeurer à la maison au moindre nez qui coule?

Photo ci-contre: Radio-Canada
Cette crainte, 
c’est celle que les parents de jeunes enfants se retrouvent rapidement avec des banques de congé maladie épuisées. Le SPTSSS a fait pression sur le CIUSSS-CN pour qu’il interpelle le ministère de la Santé et la Santé publique à ce propos. Les enfants dépistés négatifs à la COVID-19, n’ayant pas de fièvre ou de symptôme tel que la perte d'odorat devraient, selon plusieurs, pouvoir demeurer à l’école ou en milieu de garde. Malheureusement, les guides de l’INSPQ manquent de clarté et exigent de l’équipe entourant votre enfant qu’elle exerce un bon jugement et n’ait pas peur de se compromettre. C’est beaucoup demander et c’est pourquoi les craintes des salariés concernés demeurent tout à fait justifiées. Il faut clarifier d’urgence cette situation. De plus,
le SPTSSS luttera cet automne pour s’assurer que tout parent pris dans cette situation et dont les tâches peuvent être aménagées en télétravail le soit sans exception. Le manque de préparation du printemps ne peut plus être invoqué par votre gestionnaire : le télétravail est la nouvelle norme. Et si vos tâches ne peuvent être aménagées, contactez votre responsable de secteur pour vous faire accompagner.

5. COVID-19 : Retour sur les fins de semaine “obligatoires”
Lorsque l’on constate qu’à peu près aucun membre de la catégorie 4 n’a dû se rendre en CHSLD dans le cadre des trois fins de semaine “obligatoires”, il y a de quoi se demander pourquoi l’employeur a utilisé de manière aussi excessive les pouvoirs consentis par les arrêtés ministériels. C’est sans dire que l’employeur visait initialement à limiter les vacances à deux semaines, et ceci, dans le but d’augmenter la présence au travail en CHSLD!!! Soyons d’abord bons joueurs et reconnaissons que l’employeur, avant les vacances, composait avec l’une des pires crises de santé publique de notre histoire. Sa réaction traduisait une inquiétude de revivre une découverture, laquelle plaçait dans son angle mort l’impact émotif sur les travailleurs que ses propositions pour l’été généraient. Dans ce contexte, remarquons à quel point il est sain de pouvoir questionner l’employeur et de pouvoir faire valoir les intérêts des personnes concernées. Si l’employeur avait écouté la proposition initiale du SPTSSS, il aurait utilisé les mécanismes de notre convention pour répondre aux urgences uniquement si celles-ci étaient survenues. Nous aurions vécu beaucoup moins d’émotions, avec le même résultat.

6. Affichage spécial pour les technologues en imagerie/radiodiagnostic du 9 au 22 septembre
Photo ci-contre: Le Soleil
L'implantation d'un tomodensitomètre à l'Hôpital régional de Portneuf et les besoins de formation qui y sont associés ont amené le syndicat SPTSSS et l'employeur à convenir d’un affichage spécial du 9 au 22 septembre pour des postes dans les titres d'emplois 2212 - Technologue spécialisé ou technologue spécialisée en imagerie médicale et 2205 - Technologue en imagerie médicale du domaine du radiodiagnostic. Les nouveaux titulaires de ces postes devront suivre la formation pratique en novembre 2020 afin de pouvoir opérer le TACO dès décembre 2020. Les postes seront accessibles via le guichet RH-paie comme à l'habitude et ils seront octroyés selon les mêmes règles prévues à vos dispositions locales, c'est-à-dire par ancienneté et selon les priorités exprimées. L'entrée en fonction sur les postes est prévue vers la semaine du 8 novembre 2020.

7. Prochaine période d'affichage des postes
Prenez note que la prochaine période d’affichage de postes aura lieu du 7 au 20 octobre 2020.

8. Félicitations aux membres de la catégorie 4 qui ont levé la main pour faire partie de l’escouade Zone chaude
Le SPTSSS tient à remercier à nouveau tous les membres qui ont contribué à donner des soins ou faire de l’enseignement en lien avec les éclosions associées à la COVID-19 pendant le printemps et l’été. De la même manière, nous devons saluer les membres qui prendront la décision de lever la main pour prêter main-forte lors de la prochaine vague de COVID-19 que l’on anticipe pour l’automne. À tous : merci, votre travail fait la différence pour les usagers de la Capitale-Nationale! 

Pin It

SPTSSS - Syndicat des professionnelles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE-NATIONALE

Syndicat des professionnèles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE NATIONALE

Courriel :
Téléphone (bureau régional) :
418-523-0540