InfoSPTSSS septembre 2021

Le mot de la présidente : l’angle mort du ministre Carmant (photo : Radio-Canada)

Le 10 août, notre présidente a dénoncé à TVA Nouvelles et à Radio-Canada le fait que ce n’était pas tous les intervenants de la DPJ qui auront droit à la prime allant jusqu'à 1000 $ par mois. Le ministre Carmant a fait le choix de prioriser les postes « plus critiques » et d'exclure la réadaptation, comme si les difficultés d’attraction et de rétention à la DPJ ne concernaient que des fonctions spécifiques. La FP-CSN a ajouté dans un communiqué que les solutions sur la table sont en grande partie temporaires et que d’autres mesures pourraient permettre  de valoriser les postes, dont améliorer la première ligne d’intervention pour décharger la DPJ et mettre en place la co-intervention dans une situation de crise. La FP-CSN ajoute que d’autres secteurs du réseau souffrent du manque de personnel, dont le CRDI… Secteur où le ministre Carmant n’a pas manqué par ses propos de frustrer nos éducateurs. En effet, dans une entrevue accordée le 23 août dernier dans Le Soleil à propos d'une nouvelle URCI, le ministre parle d’une nouvelle approche en santé mentale, d’encadrement intensif et précise que dans plusieurs résidence à assistance continue (RAC), « on a des éducateurs, mais qui ne sont pas spécialisés nécessairement dans l’approche du trouble de comportement ». Ces déclarations ont fait bondir nos membres sur le terrain, parce que ce n’est pas nouveau, c’est ce qu’on fait. Le ministre ajoute en parlant de l'URCI que les RAC « conviennent rarement aux cas les plus graves » tout en indiquant que les URCI viseront la clientèle ayant le potentiel d’être intégrée ou réintégrée dans la société. De facto, il indique que la clientèle n’ayant pas ce potentiel est placée dans des établissements non adaptés et pris en charge par nos membres qu’il insulte en disant qu’ils ne sont pas formés. Avec de telles déclarations, M. Carmant montre qu’il n’arrive pas à comprendre la réalité de la catégorie 4, ce que d’autres ont réussi avant lui. 

Quand entrera en fonction la nouvelle convention collective FP-CSN?

(sur la photo à gauche, Caroline Senneville, présidente de la CSN et Ginette Langlois, présidente de la FP-CSN) Rappelons que nous avons adopté à l’assemblée générale de juillet l’entente de principe survenue entre l’équipe de négociation de la FP-CSN et la partie patronale. Le travail d’écriture avance bien et la FP-CSN espère pouvoir signer la convention en septembre. L’application des mesures de notre nouvelle convention prendra effet à ce moment-là. Rappelons que des montants forfaitaires seront accordés à deux moments selon le nombre d’heures travaillées dans une période donnée : 30 jours suivant la signature (pour l’année se terminant le 31 mars 2020) et le 15 janvier (pour l’année subséquente). Nous vous reviendrons sur le moment où sera versée la rétroaction relative aux augmentations de 2 % à partir du 1er avril 2020 et de 2 % à partir du 1er avril 2021. Surveillez vos courriels. 

L’augmentation des heures, quand et comment ça marche?

Nous recevons plusieurs questions sur la hausse volontaire des heures sur les postes, et ce, malgré le fait que nous avons réussi à faire fléchir le gouvernement qui voulait imposer l’augmentation des heures à tous pour les six professions concernées (TS, éducateur, ARH, TES, psychologue, psychoéducateur). Rappelons que l’entente adoptée stipule que c’est à votre demande que la hausse s’effectue (et non à celle de votre gestionnaire) 60 jours après l'entrée en vigueur de la convention collective. La hausse des heures volontaires s’applique pour le temps plein et le temps partiel (l’horaire de travail passe de 7 à 7,5 heures/jours). Si la mesure vous intéresse, sachez que votre gestionnaire ne pourra pas refuser votre demande d’augmenter vos heures. Comme le droit de gestion permet à l’employeur de modifier un poste vacant, il pourra augmenter les heures à 7,5 heures par jour. Ceci étant dit, rappelons que 60 jours avant la fin de l’entente, toute personne désirant modifier son horaire de travail à la hausse ou à la baisse pourra le faire. Ce n’est qu’après cette date que l’horaire d’un poste se trouvera fixé. Nous vous tiendrons au courant des détails de l’application de l’entente à la suite de son entrée en vigueur. 

Quelle est la position de la CSN sur la vaccination obligatoire? (Photo : Le Soleil)

En commission parlementaire les 26 et 27 août, la CSN a déposé un mémoire dans lequel elle indique noir sur blanc que “Nous appuyons sans réserve et depuis le tout début la campagne de vaccination mise en place” et que l’on encourage nos membres à se faire vacciner. Ceci étant dit, des questions se posent en lien avec la vaccination obligatoire. Ainsi, que ferons-nous des personnes présentant des contre-indications médicales? À notre avis, celles-ci doivent être accommodées. Aussi, est-ce une fausse bonne idée de se priver de ressources en pleine pénurie de main-d'œuvre? Les membres qui se sentent lésés par la vaccination obligatoire peuvent déposer un grief et l’article 47.2 du Code du travail stipule que les syndicats ont un devoir de juste représentation. Si vous nous demandez les chances de gagner un grief pour une personne sans accommodement, nous ne cacherons pas que celles-ci nous apparaissent minces. En effet, la Cour supérieure a confirmé que l’employeur était dans son droit d’imposer la vaccination dans un contexte similaire à celui qui prévaut actuellement. Lorsque l’arrêté ministériel sur la vaccination obligatoire sera décrété, nous serons consultés par l’employeur et nous suivrons les principes du mémoire de la CSN. Nous veillerons également à ce que les symptômes post-vaccination soient traités par la rémunération dans le cadre d’un acte obligatoire (au frais de l’employeur). 

Saviez-vous que? Le bilan de la prise des vacances

Dans nos dispositions locales, nous avons prévu à la clause 11.09 qu’au cours de la période d’automne, l’équipe de travail et le supérieur immédiat établissent conjointement un bilan de la prise des vacances de l’année précédente.  En revenant sur le déroulement de cette période, il est important de préciser s’il y a eu des difficultés particulières, et sinon, d’indiquer que cette période s’est bien déroulée.  Ces informations pourront être utiles pour la planification des vacances de la prochaine année dans l’optique de permettre un plus grand nombre de personnes à prendre leur congé en même temps tout en maintenant la continuité des services à la clientèle. Si votre gestionnaire n’a pas encore annoncé cette rencontre, nous vous invitons à en faire la demande.

Agenda des moments forts syndicaux automne-hiver 2021 et 2022 (Photo : Journal Métro)

Le 24 septembre, plusieurs d'entre nous se joindront bénévolement à la manifestation mondiale pour le climat à Québec. La FP-CSN fera connaître les textes finaux et nous vous transmettrons les communiqués sur la nouvelle convention. Nos responsables de secteurs seront également formés pour répondre à vos questions sur celle-ci. La semaine du 22 novembre se tiendra l’assemblée générale annuelle où seront lancées les élections au SPTSSS-CSN (détails à venir). Sur le plan des relations de travail, l’automne sera bien occupé dans les discussions avec l’employeur. Vous trouverez ci-dessous les principaux points que nous reprendrons en détail dans les InfoSPTSSS à venir :

  • CLAC : coordination professionnelle, exigences sur les postes et évaluation de la charge de travail 
  • Reprise des discussions projet de rehaussement des postes 10.1 qui sera attachée avec celui de la titularisation des postes de la négociation nationale
  • Volet hébergement SAPPA
  • Réorganisation de l’imagerie médicale Québec Métro
  • Réorganisation de la pédopsychiatrie à Sacré-Cœur
  • Réorganisation des services à la DSMD
  • Travaux avec l’employeur au CRDI et au CJQ
  • Mise en place d’un comité planification de la main-d’oeuvre
  • DSM : finalisation projet de l’accès intégré harmonisé

Comité stratégique sur la pénurie de la main-d’oeuvre (PMO)

La PMO est devenue un enjeu provincial et ses conséquences sur la capacité à livrer les services attendus sont de plus en plus perceptibles. À la demande du syndicat, le CIUSSS-CN est en train de mettre sur pied un comité stratégique de planification de la main-d'œuvre. L’objectif de notre présence à cette table est de partager vos préoccupations et vos pistes de solutions. Nous vous reviendrons en cours d’automne sur les travaux de ce comité. 

Rappel des affichages de postes à venir

Pin It

SPTSSS - Syndicat des professionnelles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE-NATIONALE

Syndicat des professionnèles, techniciennes et techniciens de la santé et des services sociaux - CAPITALE NATIONALE

Courriel :
Téléphone (bureau régional) :
418-523-0540